Impression

RÉCAPITULATIF

FORMATS

Le norme international ISO 216 définit les formats de papier normalisés par la majorité des pays dans le monde. Elle se divise en trois séries :
A – documents quotidiens,

B – livres, brochures, passeports…

C – pour les enveloppes. 

CHOIX DU PAPIER

42 g/m²

Papier journal

80-100 g/m²

Usage provisoire, documents

110-120 g/m²

Papier à en-tête

130-170 g/m²    

Brochures, dépliants

170-200 g/m²    

Feuille cartonnée, couverture 

300-400 g/m²

Cartes de visite, couverture de livre

COUCHÉ (BRILLANT, MAT, SATINÉ...)

Surface lisse et brillante, obtenue grâce à l’utilisation d’additifs chimiques

OFFSET

Non couché, mat, de moindre coût

TEXTURÉ

texture perceptible au toucher : gaufrés, vergés et martelés 

ÉCOLOGIQUE

Bois issu de forêts certifiées FSC

RECYCLÉ

Contient 60 à 100 % de papier recyclé

CARACTÉRISTIQUE

GRAMMAGE

Masse de papier au m² : g/m²

COMPOSITION

Densité, quantité de fibres de bois (cellulos, pâte de bois)

FINITION

Aspect visuel et tactile, couleur, poids, épaisseur, opacité, rugosité

TYPES DE PAPIERS

BIBLE

Fin, fort, un peu translucide

JOURNAL

Fin, très absorbant, sèche rapidement

BOUFFANT

Non apprêté, bon marché, utilisé pour l’impression de certains romans

BUVARD

Très absorbant

VÉLIN

Sans grain, lisse et soyeux

VERGÉ

Fines lignes horizontales visibles dans l’épaisseur du papier

FILIGRANE / MARQUE D'EAU

Motif que l’on peut voir par transparence dans la feuille

BRISTOL

Satinée > 180 g/m²

KRAFT

Résistant, préconisé pour l’emballage

DOS BLEU

Résistant à l’humidité,  utilisé pour les affiches urbaines

BLACKLITE

Conçu pour diffuser la lumière

TECHNIQUES D'IMPRESSION

XYLOGRAVURE

300~900

Technique de gravure sur bois, inventée en Chine. C’est la première technique d’impression connue.

LITHOGRAPHIE

1796

Basé sur la répulsion entre un corps gras et l’eau. Le sujet à imprimer reporté au moyen d’un crayon gras sur une pierre calcaire. Après mouillage, l’encre est attirée uniquement par les zones grasses.

FLEXOGRAPHIE

1890

Procédé d’impression directe à partir d’une forme en relief encrée. Elle est généralement en plastique ou en caoutchouc.

SÉRIGRAPHIE

960-1279

Originaire de Chine. Consiste à faire pénétrer l'encre avec une racle sur le support en utilisant un pochoir plus ou moins poreux. 

OFFSET

1876-1904

Reprend le principe de la lithographie. Le sujet est reproduit sur une plaque, humectée par des rouleaux mouilleurs avant chaque encrage, qui s’imprime sur un blanchet avant d’être reportée sur la feuille de papier.

XÉROGRAPHIE, LASER,
IMPRESSION NUMÉRIQUE

1938-1961

Un cylindre est recouvert d’un matériau photoconducteur. Les zones devant restées vides sont déchargés via un rayonnement lumineux (laser). L’image est révélée par un toner de charge opposée et fixée au papier par chauffage. 

TYPOGRAPHIE

1040-1450

Utilisation de caractères en relief ou de plaques gravées, encrés puis pressés sur le papier.

HÉLIOGRAVURE

1822

Réservée aux tirages en grandes quantités (> 300 000 exemplaires).
L’image est gravée sur un cylindre de cuivre et imprimer à l’aide d’une presse.  Donne des noirs et des couleurs intenses. 

RISOGRAPHIE

1946-1980

Système japonais, économique et écologique. Basé sur la technique du pochoir, elle permet des impressions en grande quantité. L’image est reproduite en trame sur un écran (master) enroulé autour d’un tambour chargé d’encre. Le papier traverse la machine pendant que le tambour tourne transférant l’encre sur le support.

PARAMÈTRE D'IMPRESSION

Une bonne résolution assure que l’image ressorte nette.

AMALGAME

Regroupe différents produits à imprimer 
sur un même support afin d’optimiser 
l’espace disponible.

ENREGISTREMENT DE L'IMAGE

EPS ou TIFF

REDIMENSIONNER LES IMAGES

Agrandissement : entre 75% à 130%, 300 dpi, rééchantillonnage désactivé

GRAND FORMAT (>4m2)

150 dpi (éch. 1⁄1) ou 300 dpi (éch. ¼)

COULEURS

CMJN ou Pantone©

NOIR RICHE

C30 M30 J30 N100

TEXTES

4 pts minimum, 7 pts si light Vectorisés

ZONE TRANQUILLE

3 mm minimum

FONDS PERDUS

2 mm minimum

EXPORTATION

PDF/x-1a-2001

Profil : ISO coated v2

FAÇONNAGE

L’ensemble des opérations effectuées après l’impression qui permettent la mise en forme d’un document.

CAHIERS

Les feuilles pliées insérées les unes dans les autres

ASSEMBLAGE

Rassemblement en liasse dans l'ordre des cahiers 

MASSICOTAGE

Découpe pour retirer les débords inutiles 

RELUIRE

Reliure des pages pour créer l’ouvrage.

FINITION

Pelliculage, laminage, lamination, plastification...

FINITIONS

DÉBOSSAGE / LETTERPRESS

Permet d’obtenir des motifs en creux

GAUFFRAGE / EMBOSSAGE

Zones à faire ressortir en relief

PELLICULAGE / LAMINAGE

Film qui sublime et protège : brillant, mat, satiné ou soft touch

RAINAGE

Pré-marquage pour le pliage

Signalé par des filets colorés de 0,25 pt

Sur un calque séparé, papier > 170 g

DORURE À CHAUD / MARQUAGE

Fine couche métallisée transféré sur le papier par un marquage à chaud

VERNIS (3D, SÉLECTIF, ACRYLIQUE...)

Permet de mettre en surbrillance certains éléments pour les faire ressortir

FILIGRANE

Forme que l’on voit par transparence au travers du papier

Valeur CMJN comprise entre 5 % à 20 %

RÉGLAGES

ÉPAISSEUR DES FILETS

0,5 pt minimum

TAILLE DES TEXTES

7 pt minimum

APLAT

Ajouter un contour de 0,25 pt

FORME DE DÉCOUPE

DÉCOUPE SPÉCIFIQUE

Découpes originales et personnalisées

MICRO-PERFORATION

Découpe en pointillés pouvant être détachée

ENCOCHES

Découpe servant au repérage

DÉCOUPE LASER

Découpe ou la gravure de formes complexes. 

PLIAGES

Jusqu’à 170 g

2 PLIS ROULÉS

3 volets • 6 pages

3 PLIS PORTEFEUILLE

4 volets • 8 pages

3 PLIS ROULÉS

4 volets • 8 pages

2 PLIS ÉCONOMIQUE

4 volets • 8 pages

2 PLIS ACCORDÉON

3 volets • 6 pages

1 PLIS CENTRAL

2 volets • 4 pages

2 PLIS FENÊTRE

3 volets • 6 pages

2 PLIS CROISÉ

4 volets • 8 pages